Vente Leclere 23 octobre

Si comme je peux le lire très souvent, il n’est pas rare de comparer certaines automobiles à des œuvres d’art, quoi de plus logique que d’organiser une vente aux enchères de véhicules de collection dans les célèbres salles de Drouot ? C’est ce que vient de faire la maison de vente Leclere.

En salles, pas tout à fait car et c’était un autre aspect très agréable de cette vente, les voitures étaient exposées « in situ », dans la rue pour certaines ou dans la très jolie cour de la mairie du 9e arrondissement, pour d’autres. Au programme, café chaud, chouquettes et Bérets Verts. Les voitures étant exposées au cœur d’un lieu sensible, la protection était conséquente. 

Les voitures, parlons-en. Difficile dans l’immédiat pour la maison basée à Marseille, de rivaliser avec Artcurial ou les Anglais Bonhams, entre autres. C’est pour cela que judicieusement, le catalogue faisait la part belle à des voitures relativement abordables. Beaucoup de voitures  estimées entre 20.000 et 30.000 €, quelques « youngtimer » mais quand même à côté, de bien jolies pépites dont une Salmson S4-61, une Peugeot 402 Éclipse, une Dino 246 GT, une Alpine A 310 préparée pour le Dakar, une Jaguar MK 10, une De Tomaso Pantera préparée ou encore une rarissime Lamborghini 350 GT.

Cette Lamborghini 350 GT porte le numéro de châssis 412. Vendue neuve en Italie, elle est passée deux ans plus tard entre les mains d’un propriétaire Français, avant de disparaître de la circulation pendant près de 20 ans. Restaurée par le spécialiste Edmond Ciclet en 2011, son V 12 aurait alors été profondément remanié et poussé à 4,0 litres. Elle a alors été cédée à son dernier propriétaire il y a deux ans. D’après les dires de l'actuel propriétaire, ce serait un des 23 exemplaires de 400 GT intérim. Donc une caisse de 350 GT équipée du moteur plus puissant de la 400 GT 2+2. Là où tout se complique, c’est qu’elle aurait été livrée, à son premier propriétaire Italien avec un moteur de 350 GT et ce, pour des raisons fiscales… 

La Pantera présentée est une pré-L de 1971. Elle a été largement modifiée par Gary Hall, un des spécialistes Américains de la Pantera, à la demande de son propriétaire Français. Très allégée, elle a alors été affublée d’appendices cosmétique appartenant aux Pantera ultérieures : Ailes larges, aileron, spoiler… Tout son vitrage, hormis le pare-brise a été remplacé par du Macrolon. Son V8 Cleveland 351 a lui aussi été préparé pour la course, tout comme l’échappement et le freinage.

1961 - ALFA ROMEO GIULETTA SPIDER 1300
1965 - ALFA ROMEO GIULIA SPRINT 1600
1972 - ALPINE RENAULT A310 «DAKAR» 
1955 - AUSTIN A30 SEVEN coach 
1973 - BMW 3.0 CSI GT
1971 - DE TOMASO PANTERA Ex Gary Hall
1973 - DINO 246 GT
1989- DUCHATELET CARAT CLARITY 560 SEC (Mercedes-Benz)
1998 - FERRARI 456 M 
1933 - FORD DELUXE V8
1965 - FORD MUSTANG Fast Back (code K) 
1920 - FORD T Runabout 
1949 - HDR VINCENT 1000 RAPIDE
1963 - JAGUAR MARK X
1961 - JAGUAR TYPE E - 3.8 Cabriolet (flat floor)
1993 - LANCIA DELTA HF ÉVO 2 
1981 - LANCIA MONTECARLO
1968 - LAMBORGHINI 350 GT 
1971 - LOMBARDI MY CAR 
1992 - MASERATI BI-TURBO 
2008 - MAYBACH 62 S

1989 - MERCEDES 190-2.5L-16S 
1959 - MG A COUPE
1977 - PEUGEOT 504 V6 Cabriolet 
1938 - PEUGEOT 402 Eclipse 
1985 - PEUGEOT 205 GTI-1.6L 
1983 - PORSCHE 944 
1974 - PORSCHE CARRERA 2.7 
1970 - PORSCHE E 2.2 TARGA 
1991 - PORSCHE 911 (964) Turbo 3.3 
1992 - PORSCHE 911 (993) Turbo 
1924 - RENÉ-GILLET 750
2016 - ROYAL-ENFIELD Continental GT Hommage NM 
1950 - SALMSON S4-61 
1969 - TRIUMPH GT6 Mk2
1947 - VOISIN BISCOOTER 
1973 - VOLKSWAGEN KOMBI (T1) pick up
1985 - VOLKSWAGEN GOLF GTI-1.6L 
1993 - VOLKSWAGEN GOLF Cabriolet-1.8L 

Pour nous joindre :

DPPA :

92300 Levallois-Perret

Contactez nous via le formulaire de contact