Chantilly Arts & Elegance 2014

Affoler la rétine de monsieur tout en permettant à madame et aux enfants de passer une journée de rêve dans un cadre idyllique, tel était le défi que s’était lancé l’équipe de Peter Auto et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a été relevé de brillante façon ! Seul bémol peut-être, le manque de panneaux permettant au public de se retrouver et dénicher les animations réparties un peu partout dans le parc. Mais bon, c’était une première…

Ayant assisté au premier Tour Auto historique, au premier Le Mans Classique, j’ai vu au fil des éditions ces évènements évoluer. Plus de monde, plus de voitures incroyables…

Je ne vois pas pourquoi il n’en serait pas de même pour Chantilly Arts & Élégance, bref, ça promet !

Les plateaux, pour commencer, étaient largement au niveau de ceux que l'on pourrait rencontrer à la Villa d'Este sur les bords du lac de Côme ou sur les green de Pebble Beach. Maserati était à l'honneur, centième anniversaire oblige. Le public pouvait ainsi découvrir à la fois l'histoire de la marque en compétition mais aussi faire connaissance avec quelques uns de plus beau modèles de «production», y compris des prototypes légendaires comme la Boomerang ou la moins connue Simun extraite le temps de la manifestation, de la célèbre collection Panini.

Autre centre d’intérêt, les carrosseries Françaises des années 1920 - 1930. Delage, Delahaye, Hispano Suiza, Voisin, Peugeot, de grandes marques habillées par de grands couturiers comme Pourtout, Saoutchick, ou encore Figoni & Falaschi. C’est d’ailleurs la splendide Delahaye 135 M Figoni & Falaschi qui repartira avec le prestigieux trophée «Best of show 2014».

A quelques mètres de là, étaient posés certains des plus beaux modèles d'endurance. Des Sports-Protos qui semblaient un peu perdus dans l'herbe, bien loin du bitume de la piste du Mans ! Voiture de course ? Pas seulement si j'en crois la très rare McLaren M6B GT. Voiture à l'histoire torturée, il s'agirait en fait d'une barquette Can-Am transformée en M6B par Lawrence Crossen en 1977. Équipée d'un V8 de 8 litres de 770 chevaux, elle atteindrait les 290 kilomètres heures !
Je n'oublie pas la Ford GT 40 MKII et l'Alfa Romeo P33/2, habitués du Mans Classique et du Tour Auto. Les Rares Porsche 907 et Ferrari 512 S «longue queue» ou encore la Ferrari 250 LM transformée en voiture de route pour le Comte Volpi di Misurata.

McLaren M6B/GT

Marque incontournable sur une telle manifestation, et de surcroît sur le sol Français, Bugatti. Là encore, l'amateur avait de quoi être comblé. Certes, diront certains grincheux, la Type 41 «Royale» Coupé Napoléon a déjà été vue à de nombreuses reprises en France. Mais non seulement on ne s'en lasse pas mais surtout, il n'y avait pas qu'elle...
Type 50 surprofilé, Type 55, Type 57 S Atalante Earl Howe, Type 57C Atalante, Type 57 C Special et surtout une très rare Type 101 carrossée par Van Antem à Neuilly-sur-Seine. Une voiture à la ligne incroyablement moderne, ex-propriété de Nicolas Cage, fin connaisseur et collectionneur passionné...

Tout ça sans oublier les plateaux «ancêtres» , «voitures Britanniques à carrosseries Italienne» et le spécial «Années Design» présentant une belle brochette de prototypes uniques !

Puisque nous parlons de prototypes, en fin de journée, les projecteurs étaient braqués sur le premier concours d'élégance Chantilly Arts & Elegance Richard Mille réservé aux concept-cars. Citroën Cactus et Divine DS, Lamborghini Parcour (Ital Design), McLaren P1 GTR, Maserati Alfieri, Porsche 918 spider, Alfa Romeo Disco Volante (Touring), Peugeot Exalt et en première mondiale l'Aston Martin Virage Shooting Brake Zagato, du bien beau ! Du bien, bien beau, même, puisque toutes les voitures étaient accompagnées de mannequins habillés par de grands couturiers... Qui parlait d'affoler la rétine, déjà ?

Autre point fort automobile, la présence de nombreux clubs ayant joué le jeu et présentant des voitures méritant pour certaines de figurer dans les plateaux officiels du «Chantilly Arts & Élégance». Lamborghini, Maserati (encore !), De Tomaso, Iso, Aston Martin, Citroën, Delahaye, Delage, Rolls-Royce, Lotus, Morgan... Impossible de citer tout le monde.

Ma seule inquiétude était de savoir si le public suivrait. Je peux souffler et attendre la prochaine édition serein grâce aux quelques 10.000 spectateurs ayant fait le déplacement, aidés par une météo plus que clémente. Depuis la fin du concours d’élégance Louis Vuitton qui se tenait dans les années 90 au bois de Boulogne, dans les jardins de Bagatelle et après l’échec du concours d'élégance de St-Cloud, il manquait une telle manifestation en France, merci à l’équipe de Peter Auto d’avoir comblé ce vide.

D’ailleurs, je terminerai par quelques mots de celui qui a œuvré deux ans pour organiser ce Chantilly Arts & Élégance, Patrick Peter :

« De grands collectionneurs du monde entier étaient présents aujourd’hui. Nous attendions leurs réactions avec impatience. Ce soir, ils sont absolument ravis, y compris les habitués des grands concours d’élégance de référence. Grâce au cadre exceptionnel de Chantilly, notre évènement offre des atouts différents »

Je n’ajouterai qu’une chose, vivement 2015 !

Philippe Despont.

Pour nous joindre :

DPPA :

92300 Levallois-Perret

Contactez nous via le formulaire de contact